Politique de la ville

Présentation

La politique de la ville est une politique de cohésion urbaine et de solidarité envers les quartiers prioritaires et leurs habitants. Elle est conduite par l’Etat et les collectivités territoriales avec l’objectif commun d’assurer l’égalité entre les territoires, de réduire les écarts de développement entre les quartiers prioritaires et leurs unités urbaines et d’améliorer les conditions de vie de leurs habitants.

La politique de la ville de l’agglomération montoise s’est construite au fil des années sur un principe de coopération qui a permis de mobiliser des partenaires autour d’un même objectif de solidarité. L’engagement fort des partenaires locaux a permis de signer un Contrat Urbain de Cohésion Sociale (C.U.C.S.) à l’échelle de l’agglomération ciblant les quartiers de Mont-de-Marsan et Saint-Pierre-du-Mont de 2007 à 2012. Ce contrat a été prorogé par deux avenants complémentaires en 2013 et 2014.

La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014 est venue réformer de façon significative la politique de la ville. Le législateur a mis en avant les points suivants :

  • une géographie des quartiers prioritaires de la politique de la ville est définie sur la base d’un critère unique, celui du revenu médian,
  • ces quartiers bénéficient de l’engagement de l’ensemble des acteurs publics qui s'est traduit, à l’issue de diagnostics locaux conduits par les collectivités concernées, par l’établissement d’un contrat de ville piloté à l’échelle intercommunale,
  • la politique de la ville s'inscrit dans une démarche de co-construction avec les habitants, les associations et les acteurs économiques et crée les conseils citoyens.

Une géographie prioritaire redéfinie

La nouvelle géographie prioritaire simplifiée fixée par décret ministériel n°2014-1750 du 30 décembre 2014, rationalise, actualise et recentre la politique de la ville au bénéfice des territoires les plus en difficulté. Sur l’agglomération montoise, les quartiers concernés sont :

  • le quartier du Peyrouat – Hélène Boucher – Gouillardet à Mont-de-Marsan
  • le quartier de La Moustey à Saint-Pierre-du-Mont intégrant dans son périmètre les sites du COSEC, de l'école F. Mistral, de la crèche municipale et du collège Lubet-Barbon, ce qui a permis de bénéficier de financement dans le cadre de travaux de réhabilitation-construction (en cours et à venir).

Une action publique à l’échelle intercommunale

Par délibération en date du 15 décembre 2014, le conseil municipal de la Ville de Saint-Pierre-du-Mont a approuvé le transfert à Mont-de-Marsan agglomération de la compétence en matière de politique de la ville pour répondre aux dispositions de la loi du 21 février 2014 de programmation pour la ville et de cohésion urbaine. Il s'agit des actions suivantes :

  • élaboration du diagnostic du territoire et définition des orientations du contrat de ville,
  • animation et coordination des dispositifs contractuels de développement urbain, de développement local et d'insertion économique et sociale ainsi que des dispositifs locaux de prévention de la délinquance,
  • programmes d'actions définis dans le contrat de ville.

Le changement d'échelle (de la commune à l'agglomération) est une des conditions de réussite de la mise en œuvre des politiques publiques :

  • la mise en œuvre des stratégies de peuplement visant à restaurer les équilibres sociaux au sein des quartiers prioritaires interpelle la politique de l'habitat de l'agglomération,
  • faciliter le retour à l'emploi des ménages exclus des quartiers passe par le renforcement de la mobilité des ménages, par une présence soutenue du Service Public de l'Emploi dans ces territoires, par un renforcement des liens avec le monde des entreprises...
  • qu'il s'agisse des politiques de réussite éducative, santé, sociale, l'intercommunalité est devenue la règle pour rechercher les effets leviers et optimiser l'action. Il a été fait référence à travers la préparation du contrat de ville à l’ensemble des plans, schémas et contrats territoriaux déjà en œuvre. Une attention particulière a été portée pour veiller à l’articulation des orientations stratégiques de ce nouveau contrat avec les documents de politiques publiques et les documents cadres de planification et de programmation du territoire - Contrat Local de Santé (CLS), volet territorial des Contrats de Plan État-Région (CPER) - afin de coordonner les différentes actions, d’optimiser les moyens mobilisés et de s’assurer que les quartiers prioritaires et leurs habitants, avec leurs spécificités, sont bien pris en compte dans l’ensemble des politiques publiques. De même, la convergence des différents dispositifs intervenant dans le champ de la politique de la ville et de la cohésion sociale (Gestion Urbaine de Proximité (GUP), Programme de Réussite Éducative (PRE)…) avec le nouveau contrat de ville a constitué un point d’attention majeure.

« Une société ne peut progresser en complexité que si elle progresse en solidarité » - E. Morin

L'organisation de la gouvernance

La gouvernance s’est traduite par la mise en place d’un pilotage conjoint entre l’État et Mont de Marsan Agglomération d'une part et d'un partenariat élargi d'autre part, garant de la réussite de la démarche contractuelle. Plusieurs instances partenariales spécifiques ont été créées pour les besoins de l'élaboration du contrat. Elles sont maintenues afin de conduire et de mener à son terme ce dernier.

Ces instances sont :

  • un comité de pilotage co-présidé par Monsieur le Préfet, Madame la Présidente de Mont de Marsan Agglomération, Madame le Maire de Mont-de-Marsan et Monsieur le Maire de Saint-Pierre-du-Mont, chargé de définir les grandes orientations, les enjeux territoriaux, les axes stratégiques, de valider le dispositif organisationnel, le Contrat de ville, la programmation annuelle des moyens mobilisés ainsi que son suivi et son évaluation.
  • un comité technique chargé de la préparation de la programmation financière et l'élaboration du contrat de ville.
  • une équipe projet (services de l’État et Agglomération) pour la préparation des décisions soumises au comité de pilotage ainsi que leur exécution ; elle est aussi en charge du suivi du programme d'action du Contrat de Ville et de son financement. La composition n'étant pas figée ; elle recevra le Conseil régional et le Conseil départemental en son sein. Elle sera évolutive en fonction des thématiques traitées.
  • les cinq comités thématiques, co-animés par les services de l’État et de l'Agglomération. Ils ont rassemblé associations, institutions et membres des Conseils Citoyens. Ces comités thématiques ont permis notamment de définir la stratégie et la mise en pratique pour chaque axe du Contrat de Ville : groupe éducation et parentalité – groupe santé – groupe proximité et quotidienneté- groupe habitat et cadre de vie – groupe développement économique emploi et insertion
  • La mise en place de deux conseils citoyens : les conseils citoyens sont des instances obligatoires dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Deux conseils citoyens ont été mis en place :
    - au Peyrouat en décembre 2014
    - à La Moustey en janvier 2015

La mise en place de conseils citoyens au sein des quartiers prioritaires permettra de conforter les dynamiques citoyennes existantes et de garantir les conditions nécessaires aux mobilisations citoyennes, en favorisant l’expertise partagée, en garantissant la place des habitants dans toutes les instances de pilotage, en créant un espace de propositions et d’initiatives à partir des besoins des habitants.

Sur le quartier de La Moustey, le conseil citoyen se compose de 3 collèges :

  • un collège habitant,
  • un collège association représenté par l’association de quartier de La Moustey (AQM) qui œuvre sur le quartier depuis de nombreuses années,
  • un collège acteurs économiques représenté par la pharmacie du quartier.

Outre les conseils citoyens, des actions de participation citoyenne sont déployées au quotidien sur les deux quartiers notamment par la présence d'une équipe Politique de la ville, conduisant un programme d'actions de proximité et par les associations qui œuvrent sur les deux quartiers. Rajoutons aussi la présence sur chaque territoire d'un adulte relais ayant pour mission complémentaire de s'assurer la participation et la mobilisation des habitants. Sur La Moustey, celui-ci a son point de rendez-vous à l'ancien Point Relais.

Le contrat de ville nouvelle génération

Le contrat de ville « nouvelle génération » de Mont de Marsan Agglomération, conclu pour une durée de 5 ans (2015-2020), constitue le cadre unique de mise en œuvre de la politique de la ville. Il formalise les engagements pris par l’État, les collectivités territoriales et les autres partenaires de la politique de la ville au bénéfice des quartiers défavorisés et s’appuie en cela sur le projet de territoire porté par l’intercommunalité. Il s’inscrit dans une démarche intégrée en tenant compte des enjeux de cohésion sociale, de développement urbain et économique tout en veillant à leur articulation.

L'architecture retenue pour la présentation du contrat de ville répond aux orientations nationales en se structurant autour des trois piliers d’intervention de la nouvelle politique de la ville, à savoir l’emploi et le développement économique, la cohésion sociale, le cadre de vie et le renouvellement urbain.

Le contrat prendra également en compte la déclinaison des quatre axes transversaux que sont la jeunesse, l’égalité entre les hommes et les femmes, la lutte contre les discriminations, la citoyenneté et les valeurs républicaines.

Axes transversaux Politique de la ville

Quartier de La Moustey

Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain

 

La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014 a confié à l’Agence Nationale de Renouvellement Urbain la mise en œuvre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Les deux quartiers prioritaires de l’agglomération montoise ont été retenus par l’ANRU comme quartiers d’intérêt général au titre du NPNRU. Le NPNRU fait partie intégrante du contrat de ville 2015-2020. Il mobilise autour d’un travail partenarial les villes de Mont-de-Marsan et Saint-Pierre-du-Mont, Mont-de-Marsan agglomération et le bailleur social XL Habitat. Le projet a pour objectif le traitement de l’entrée de la résidence dans un projet global de ville, la consolidation des services, commerces et activités sur cette entrée rénovée, la redéfinition – requalification des équipements structurants, la requalification des espaces publics ainsi que la requalification du maillage avec le grand quartier et notamment les accès au collège, à l’école, au C.O.S.E.C. .

Mont-de-Marsan Agglomération et la ville de Saint-Pierre-du-Mont ont missionné le cabinet DESURB pour mener une étude urbaine sur le quartier de La Moustey afin de finaliser un plan stratégique urbain dans le cadre du protocole de préfiguration NPNRU. Cette étude permettra d’établir un plan guide pour les dix ans à venir. L’objectif est de mettre en cohérence les différents secteurs d’intervention et les différentes échelles de développement du quartier (agglomération, entrée de ville, quartier…). Cette mission se déroule en trois phases :

  • Prise de connaissance et partage des enjeux
  • Animation de réflexions partenariales,
  • Restitution et validation des réflexions 

     

     

 

  • Résultat de l'étude urbaine :

    Cette étude a permis de définir, à travers une réflexion partenariale, un projet urbain global sur le périmètre NPNRU et de fixer des orientations stratégiques autour d’un triple concept : un quartier durable, un quartier tremplin, un quartier sourire.

    - Quartier durable : il s’agit de co-construire un quartier socialement responsable, économiquement viable et environnementalement respectable.

    - Quartier tremplin : il s’agit de promouvoir l’emploi, l’insertion et la mobilité pour redonner à chacun des opportunités d’évolution et de réalisation de soi.

    - Quartier sourire : il s’agit de diffuser le « sourire » au quotidien par des aménagements fonctionnels pour mieux vivre et par la promotion de sociabilités positives.

     En concertation avec les habitants et usagers du quartier :

    Au cours d’une réunion publique qui s’est tenue le 15 septembre 2016 au sein du quartier et organisée par la Direction de la Politique de la Ville, Monsieur le Maire et le Cabinet DESURB, les objectifs de cette étude ont été présentés aux habitants et usagers qui ont pu intervenir et échanger. De plus, ils ont été invités à l’aide de cartes postales et selon une expression libre, à « rêver La Moustey ». Ces cartes ont été déposées dans de grandes boîtes réalisées avec l’aide des Compagnons bâtisseurs et de plusieurs jeunes habitants.

    Le résultat de cette consultation a fait ressortir des besoins dits de base : propreté, salubrité, civilité, éducation, sécurité, vivre ensemble, amélioration des espaces extérieurs (parc, équipements).

    Les pistes de réflexion intégrant les différentes thématiques ainsi que les lieux et espaces vécus, se déclinent en fiches actions classées selon la notion de Vivre ensemble, de Confort d’usages, d’Activités pour Tous, de Santé et bien être / emploi. Elles s’attachent à présenter des idées concrètes dont le résultat pourrait être visible à court ou moyen terme.

    L’ensemble des actions et des secteurs d’intervention participant à la requalification du quartier de La Moustey est inscrit dans un plan guide. Celui-ci a été présenté aux habitants et usagers du quartier à l’occasion d’une deuxième réunion publique qui s’est tenue le 10 février 2017.

    Le plan guide propose des entrées du quartier mieux identifiées, des espaces publics appropriables par tous, des circulations mieux connectées aux équipements alentours, des cheminements sécurisés dédiés aux piétons et cyclistes. De plus, il présente une action de résidentialisation pour donner une identification propre à chaque bâtiment et renforcer l’intimisation des logements et la sphère privative. Enfin, il met l’accent sur l’augmentation indispensable de l’offre de services et de l’activité économique.

La Maison des projets de La Moustey

Cette maison des projets, nécessaire dans le cadre d’une opération de renouvellement urbain, sera ici utilisée pour l’opération de construction, mais aussi dans le but de construire du lien avec les entreprises présentes à proximité du quartier. L’objectif est d’intégrer le monde de l’entreprise et la gestion des projets à vocation économique ou personnelle. Cette maison des projets sera ouverte aux habitants, aux conseils citoyens, et aux associations afin de créer du lien social au quotidien (permanences du pilier « cohésion sociale »).

Gestion Urbaine de Proximité

Le pilier Habitat, cadre de vie et renouvellement urbain se décompose en trois thématiques : aménagement, habitat et peuplement, cadre de vie.

La thématique « cadre de vie » repose essentiellement sur le dispositif de la Gestion Urbaine de Proximité (GUP). La GUP est une démarche partenariale qui vise à améliorer le cadre et les conditions de vie des habitants des quartiers, en agissant sur les problématiques quotidiennes. La démarche s’appuie principalement sur les équipes de terrain qui œuvrent au quotidien dans les quartiers.

Une action de médiation sociale « Atelier Citoyen, Médiation Sociale » accompagne également ce dispositif. Son objectif : créer et redéfinir le lien social dans la vie du quartier à travers l’organisation d’échanges entre les personnes ou les institutions. Le cœur de cette action de médiation sociale repose sur l’écoute et le dialogue. De même, un accompagnement des personnes dans leurs démarches administratives, orientation, communication des informations sur leurs droits, sera assuré.

Yann Questel, Adultes relais de l’Agglomération, assure une présence quotidienne sur le quartier de La Moustey en terme de médiation et de tranquillité publique.

Chantier d’Auto Réhabilitation Accompagnée par les Compagnons Bâtisseurs

L’auto-réhabilitation accompagnée (ARA) est une démarche fondée sur les valeurs du mouvement Compagnons Bâtisseurs, dont la particularité est de FAIRE AVEC les personnes qu’il accompagne.

Au croisement des politiques de l’habitat et de l’action sociale, l’auto-réhabilitation accompagnée est une démarche innovante et originale qui associe l’habitant dans l’amélioration de ses conditions de vie.

La démarche comporte deux grands objectifs : la transformation « technique du logement » et l’évolution de la personne au regard d’objectifs sociaux. Mettre en interaction ces deux dimensions constitue le cœur du métier des Compagnons Bâtisseurs.

L’intervention sur l’habitat produit une « mise en mouvement » des personnes dont les effets indirects sont extrêmement divers tant sur l’appropriation du logement (déblocage de situations de sur-occupation ou de sous-occupation, apurement des dettes locatives ou d’énergie, médiation avec le bailleur en cas de conflit, meilleur entretien…) qu’à un niveau plus global (insertion sociale, consolidation de la cellule familiale, reprise d’emploi, entrée en formation…).

La personne s’engage à participer aux travaux, les Compagnons Bâtisseurs Aquitaine eux s’engagent à transmettre les éléments de réussite du projet chantier : des compétences techniques, des outils, des matériaux, de l’aide en mobilisant toute la famille, voisins, amis volontaires, bénévoles… .

Avant de réaliser les travaux, les habitants organisent leur chantier, s’imaginent dans un logement réaménagé, font des choix : le choix des pièces à rénover, des choix de matériaux, de couleurs. Cette étape fondamentale est la première étape qui opère à la « mise en mouvement », à la dynamisation sociale de l’habitant, à son appropriation ou réappropriation de son logement. L’habitant se projette ainsi dans l’avenir.

Sur le quartier de La Moustey, les Compagnons Bâtisseurs seront mobilisés pour :

  • accompagner 15 ménages dans la réhabilitation et l’aménagement de leur logement,
  • mettre en place des ateliers bricolage hebdomadaires et une Outilthèque à disposition de tous les habitants et ainsi générer une dynamique de quartier.

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Les ateliers de bricolage :

Les Compagnons Bâtisseurs Aquitaine, proposent des ateliers bricolage encadrés par un animateur professionnel du bâtiment. Tous les mardis de 14h à 16h30. Pour participer, une simple adhésion à l’association suffit, seulement 8 euros pour toute l’année.

 « Notre action comprend l’accueil de jeunes en Contrats Civiques ainsi que de jeunes stagiaires venus du collège. Cet accueil leur permet de mûrir un projet professionnel et pour certains, de remettre un pied dans la vie active. » Éric Ferré, animateur technique.

 L’outilthèque :

Les outils indispensables au bricolage et à la rénovation sont à la disposition des habitants pour une durée déterminée. Ils peuvent venir les cherVous pouvez venir chercher vos outils de bricolage tous les mardis de l’année de 14h à 16h30 et les rendre la semaine suivante.

Conditions à remplir : adhésion annuelle de 8 euros, une quittance de loyer (3 mois maxi.), photocopie de l’attestation d’assurance de la responsabilité civile, caution (non encaissée). Compagnons Bâtisseurs Aquitaine Av. de La Moustey, bâti. B15, app.11 40280 Saint-Pierre-du-Mont.

Contact : Éric Ferré 07 68 93 32 77  e.ferre@compagnonsbatisseurs.eu